ce qu’on ne m’avait pas dit

On y est, on entame le 5 ème mois. Il s’en est passé des choses ces derniers mois, et tu m’as déjà fais quelques frayeurs.

Quand tu as commencé ton habitation avec moi, je n’ai pas été malade, seulement très très fatiguée. Par contre les premières semaines, ton papa et moi (surtout moi ^^) on a eu peur car j’ai perdu des petites gouttes de sangs, du coup on a pu te voir plus que prévu, on avait eu peur pour rien ouf!!

Et puis début septembre en fin de diner, j’ai senti un truc bizarre… et là la plus grosse peur de ma vie de future maman, j’ai perdu une énorme quantité de sang d’un coup. Papa et moi on est vite vite parti aux urgences qui sont heureusement juste à côté de la maison. L’attente fut longue, pleine de stress et de larmes, on a bien cru au pire. J’ai finalement été prise en charge en salle de naissance, après examen et une échographie, bébé allait bien, il était même en pleine forme mais de mon côté… un petit décollement du placenta.

Heureusement, plus de peur que de mal, j’ai du reste 1 mois à ni rien faire, et un maximum de repos.

Depuis ce fameux jour de septembre et après ces deux années de suivies médicales, je me suis mise à avoir de terrible angoisses.

Je ne pensais pas que ses angoisses pouvaient aussi cacher autre choses, lors de mon rdv du 4 mois j’ai fondue en larmes dans le cabinet des sages femmes, même si l’on parle beaucoup avec mon mari et mes proches au courant, parler à des professionnels c’est différent.

Elles ont réussi à me rassurer et surtout j’ai eu beaucoup d’écoute et vraiment j’en avais besoin.

Pour me rassurer j’ai même eu le droit à une échographie en plus, j’ai pu te voir toi, mon petit amour et entendre ton coeur battre et mon dieu que je me suis sentie mieux après ce doux moment, tu bougeais tellement, un vrai petit sportif (pas comme tes parents :p ^^). Lors de ce rdv les sages femmes m’ont proposer qu’une infirmière en périnatalité vienne à mon domicile pour discuter de mes angoisses.

J’ai donc accepté. Je ne pensais pas que psychologiquement la grossesse ferait remonter autant de choses chez moi. On parle souvent des tracas de santé, des nausées de la fatigue mais je trouve pas assez de l’impact psychologique que cela peut avoir.

J’ai eu 3 rdv avec cette infirmière, le premier, plein de larmes m’en permis de me rendre compte de ce qui n’allait pas.

Tout d’abord j’avais peur, peur de te perdre toi que j’ai tant voulu, tant attendu, tout ces échecs avant d’arriver à toi, heureusement en discutant et en te voyant je prend conscience qu’il faut que je sois forte car tu es fort et en pleine forme mais je ne peux m’empêcher d’être déjà cette maman poule. Maintenant que tu bouges je me suis plus sereine, je prend aussi de l’homéopathie quand je sens que ça ne va vraiment pas mais petit à petit j’apprend à me faire confiance, à faire confiance en mon corps et surtout je crois en toi qui grandi avec moi ❤ .

Je me suis surtout rendu compte qu’après ces angoisses médicales, le problème était surtout lié à la famille, cette famille parfaite que j’ai eu et que je veux absolument pour toi. J’ai des parents et des frères géniaux, et je voudrais tellement te donner tout ce que j’ai eu que j’ai mis une énorme pression sur mes épaules.

J’ai également trop longtemps refoulé ma peur de grandir, de devenir adulte et de perdre cet idéal familiale, peut-être peur aussi de plus avoir le même amour de ma famille…. bref le bon vieux syndrome de peter pan.

Ces 3 rdv m’ont permis de pleurer, vider mon sac, mes émotions, mettre des mots sur mes maux et prendre conscience qui oui ma vie allait radicalement changer. Car malgré le fait que j’ai voulu ce petit bébé plus que tout, que je sache que cela allait changer ma vie à jamais, j’avais des peurs et des blessures, peur d’être « abandonné », de grandir.

Parce que personne ne m’avait dit que je serais si triste malgré cette immense bonheur, personne ne m’avait dit que la grossesse pouvait faire ressortir autant de choses.

J’ai voulu poser ça ici pour te dire à quel point je t’aime alors que tu n’es pas encore là, à quel point j’ai peur de ne pas être à la hauteur de ce que j’ai pu avoir mais que malgré tout je serais de mon mieux et je serais toujours là pour t’aimer du plus profond de mon cœur.

Mais j’ai aussi poser ça pour vous qui me lisez (et merciiiiii) car je pense que c’est important de savoir que non la grossesse n’est pas forcément un petit nuage de douceur et de tendresse car malgré l’amour que l’on porte à son bébé cela peut être difficile et encore plus en période de covid quand on est seule et isolée sans ses proches.

Alors pleurez, parlez en et surtout pardonnez vous de ne pas être la personne que vous aimeriez être, on sera des supers mamans car on fera de notre mieux ❤ ❤ ❤

ps : désolé il y aura surement pleins de fautes mais j’écris toujours sur le vif, sans réfléchir et sans me relire… à cœur ouvert.

2 réflexions sur « ce qu’on ne m’avait pas dit »

  1. La grossesse nous met à fleur de peau . C normal , ce sont des chambouléments terribles.. Tu verras après que bébé soit la , ça sera pareil . Tu auras tjrs peur qu il lui arrive quelque chose … En tout cas , quand bébé est petit , c est fréquent de ressentir ca

    Aimé par 1 personne

  2. Oui que de chamboulements effectivement 🙊. Une fois que bébé sera là je m’y suis plus préparer mais là vraiment le choc a été assez violent pour moi, heureusement ça va quand même mieux . Et puis maintenant je vais m’occuper l’esprit plus a aménager son petit univers pour diriger mes pensées de façon différentes et éviter au maximum les grosses angoisses .
    J’espère aussi pouvoir voir un peu mes proches pour me changer un peu les idées 🤞🏼

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close